Pluton

 

 

 

 

 

Sa carte d'identité

 

Rayon

2302 km (5 fois plus petite que la Terre)

Masse

1,3 X 1025 g

Densité

2 g/cm3

Gravitation

0,81 m/sec²

Rotation

6 jours et 9 heures

Révolution

247 ans 92 jours

Vitesse orbitale

4,749 km/s

Vitesse de libération

1,27 km/s

Température minimale

-240°C

Température maximale

-218°C

Température moyenne

-230°C

Magnitude

13,7

Pesanteur (1 kg = Terre)

0,08

Nombre de satellite

3

Distance minimale du Soleil

4 436 820 000 km

Distance moyenne du Soleil

5 906 380 000 km

Distance maximale du Soleil

7 375 930 000 km

Découverte (1ère fois observé)

18 février 1930

Inclinaison de l'orbite sur le plan de l'écliptique

17,14°

Inclinaison de l'équateur sur le plan orbital

119,61°

Excentricité

0,2488

Temps mis à la lumière

5 heures 30

 

Composition

de l'atmosphère

  • Azote : 90%
  • Monoxyde de carbone : 8%
    Méthane : 2%

 

 

Pourquoi le nom de "Pluton" ?

Pluton est le nom du dieu des enfers dans la mythologie romaine (appelé aussi "le riche"). Il est l'équivalent d'Hadès dans la mythologie grecque. C'est surement parce que Pluton est la dernière planète connue et que sa surface semble si désolée, qu'elle reflète si bien la mort.

 

Sa structure interne

Tout comme les autres planètes, Pluton est composé d'un noyau fait de roche et d'eau gelée. Elle possède également un manteau glacé, puis une surface faite de glace et de méthane. Nous ne connaissons que très peu d'information à son sujet.

 

Son atmosphère

L'atmosphère présente à la surface de Pluton ne représente qu'une fine enveloppe de gaz composée essentiellement d'azote, de méthane et demonoxyde de carbone. Vu les températures extrèmement froides, une bonne partie de son atmosphère gèle pour tomber à la surface de Pluton quand celle-ci s'éloigne du soleil (contribue à refroidir encore plus sa surface)... pour redevenir gazeux quand celle-ci se rapproche du Soleil.

 

Sa particularité : La synchronisation avec son satellite majeur.

Pluton tourne sur elle-même en près de 6 jours alors que son axe de rotation est incliné de 57,5° par rapport à son plan orbital. Ce qui est plutôt rare dans notre système solaire (mise à part Uranus qui connait une inclinaison comparable). Vous rajoutez à cela, une force de marée impressionnante... Vous obtenez une parfaite synchronisation entre la période de rotation de Pluton et la période de révolution de son principal satellite : Charon. Ce qui fait que Charon semble immobile dans le ciel plutonien.

 

Pluton est-elle la dernière planète de notre système solaire ?

A ce jour, Pluton est la dernière planète de notre système solaire qui a été recensé. Cependant, il existe d'importantes perturbations dans les orbites de Neptune et d'Uranus et un corps aussi petit que Pluton ne peut avoir autant d'influance face à deux planètes aussi gigantesques. Du coup, le statut de Pluton a été remis en question. S'agit-il bien de la 9ème planète de notre système solaire ? D'une planète mineure ? Peut être d'un objet transneptunien (orbite appartenant à Neptune) ? Quand à l'existance d'une dixième planète... rien est exclus.

 

Quel est le statut exacte de Pluton ?

Pluton a, depuis sa découverte, toujours été considérée comme une planète (même si sa taille est inférieure que notre Lune), mais elle serait également répertoriée dans le catalogue de recensement des "planètes mineures". Malgré ce double statut, ce n'est que depuis le 24 août 2006, lors du congrès de l'Union astronomique internationale qui s'est déroulé en République tchèque, que Pluton est considéré définitivement comme une planète naine et porterait le n°10000 (symbolique du chiffre rond pour lui faire honneur). Il est à noter qu'une planète naine est définie comme un corps céleste du système solaire qui répond aux conditions spécifiques : être en orbite autour du Soleil, posséder une masse suffisante pour être tenu en équilibre et non pas être attiré vers un autre corps, être de forme sphérique.

 

L'histoire de sa découverte

C'est à force d'observer Neptune que les astronomes ont découvert des anomalies dans ses mouvements. En effet, c'est comme si une planète plus lointaine modifiait l'orbite de Neptune à cause de son pouvoir d'attraction. Après des années de recherches et de calculs, c'est Clyde Tombaugh qui remarqua qu'un astre avait changé de place et ce, en comparant deux photographies... La découverte d'une neuvième planète a été annoncé le 18 février 1930. Ce n'est que quasiment cinquantes ans plus tard, que l'existance d'un premier satellite a été confirmé. Puis vingt ans après la découverte d'un premier satellite, voici que Pluton se pare de deux satellites supplémentaires.

 

Son observation

Tout comme Neptune, Pluton est invisible à l'oeil nu. Même avec un équipement spécifique (télescope avec au moins un grossissement 300X), elle est très difficile à appercevoir. Il faudrait en plus, prendre deux photos (comme son découvreur), comparer les clichés et regarder les étoiles qui ont bougés de place... Pluton en fera parti.

 

Les satellites de Pluton

Pluton possède trois satellites. Pour en savoir un peu plus sur eux, cliquez ICI.

 

 

Voici un petit apperçu de Pluton et de sa surface