Jupiter

 

 

 

 

 

Sa carte d'identité

 

Rayon

71 492 km (11,4 fois plus grosse que la Terre)

Masse

1,8987 X 1030 g

Densité

1,33 g/cm3

Gravitation

20,87 m/sec²

Rotation

9h 58min

Révolution

11ans 315 jours

Vitesse orbitale

13,0697 km/s

Vitesse de libération

59,54 km/s

Température minimale

-180°C

Température maximale

450°C

Température moyenne

-148°C

Magnitude

>-2,8

Pesanteur (1 kg = Terre)

2,36

Nombre de satellite

63

Distance minimale du Soleil

740 742 600 km

Distance moyenne du Soleil

778 412 020 km

Distance maximale du Soleil

816 081 400 km

Découverte (1ère fois observé)

les Chaldéens au VIIème siècle avant Jésus-Christ

Inclinaison de l'orbite sur le plan de l'écliptique

1°305

Excentricité

0,04839

Temps mis à la lumière

35 minutes

 

Composition

de l'atmosphère

Hydrogène : 87%
Hélium : 10%
Autres : 3%

 
 

Pourquoi le nom de "Jupiter" ?

Jupiter, surnommé l'étoile ratée ou encore la Géante des Géantes, est la cinquième planète du système solaire et aussi la plus volumineuse. Dans la mythologie romaine, Jupiter (l'équivalent de Zeus dans la mythologie grecque) est le dieu de la foudre mais également le dieu souverrain. Vu que la planète Jupiter est la plus grosse du système solaire, elle se vit attribuée ce nom et donc cette place "imposante" comme la planète souverraine de notre système solaire.

 

Sa structure interne

En 1995, la sonde Galileo a lâché un module au dessus de Jupiter. Ce module a traversé les couches nuageuses jusqu'à être écrasé par la pression. Il nous a beaucoup appris : plus on s'enfonce dans l'atmosphère de Jupiter et plus l'hydrogène a tendance à devenir liquide et à 8500 km sous la surface, l'hydrogène prend une forme métallique. A 57000 km, le noyau (composé de silicates et de fer) est écrasé par l'équivalent de 45000000 d'atmosphères terrestres. La température atteint alors 30000°C. C'est pour cela que Jupiter est surnommée "l'Etoile ratée" car elle crée de la chaleur mais pas de la lumière.

 

Sa surface

La magnétosphère de la planète excède en effet 650 millions de kilomètres (au-delà de Saturne !) et est extrêmement radioactive, ce qui en interdit tout espoir d'approche par des êtres humains. Du reste, la croute d'ammoniac, d'ammonium et de glace qui recouvre la surface de Jupiter n'est pas très accueillante en soi pour notre espèce... Elle est en outre balayée, comme pour toutes les autres planètes gazeuses, de vents violents (600 km/h) qui soufflent par bandes adjacentes dans des sens opposés. Ces multiples turbulences sont davantage dues à la chaleur interne de Jupiter qu'à celle du Soleil.

 

Son atmosphère

Jupiter est une planète gazeuse. Son atmosphère se compose d'hydrogène à 90 % et d'hélium à 10 % (comme Saturne... et dans les mêmes proportions que le Soleil). Cette composition se rapproche de celle que nous pensons correspondre à la Nébuleuse Solaire primordiale, qui fut à la source de notre système solaire. Le noyau jovien est rocheux, 10 à 15 fois plus lourd que la Terre, et recouvert d'une très épaisse nappe d'hydrogène métallique liquide. Le centre de Jupiter avoisinerait les 20 000°C ! C'est la cause du vaste et puissant champ magnétique entourant Jupiter, puisque l'hydrogène à l'état liquide est un excellent conducteur électrique.

 

La grande tâche rouge

La chaleur cumulée à la rotation rapide de Jupiter crée de violents mouvements tourbillonnaires. Le plus grand s'appelle la Grande Tâche Rouge. Elle est grande de 40000 km sur 13000 et elle existe depuis au moins 350 ans.

 

Les anneaux de Jupiter

Moins gros que ceux de Saturne, Jupiter possède malgré tout des anneaux d'un kilomètre d'épaisseur. Ils sont composés de très petites particules de poussières (10 micromètres : 10-6 mètre) et ont été découverts en 1979 par les sondes Voyager 1 et 2.

 

L'histoire de sa découverte

En 1610, Galilée observe Jupiter et découvre quatre de ses satellites : Io, Europe, Ganymède et Callisto. En 1665, Jean-Dominique Cassini découvre la Grande Tâche Rouge. Jupiter n'est ensuite observé qu'au télescope jusqu'en 1973 où la sonde Pionner 10 approche de la planète pour mesurer son champ magnétique. Depuis Pionner 11, Voyager 1 et 2 et Galileo sont venues rendre visible à Jupiter. La sonde Cassini-Huygens devrait passer dans les prochains jours dans la région.

 

Son observation

Jupiter peut se voir sans problème avec les yeux. C'est l'astre le plus brillant et qui ne scintille pas après Vénus. Avec de simples jumelles, on arrive à voir quatre points, ce sont les quatre principaux satellites de Jupiter.

 

Jupiter et ses "enfants"

Jupiter possède bons nombre de satellites. Quelques uns de 63 répertoriés sont présentés. Pour en savoir plus sur eux, cliquez ICI.